La SNCF et Agile : retours d’expérience

Si dans l’imaginaire collectif, l’agilité n’est pas la marque la plus visible des grandes entreprises ferroviaires, la SNCF prouve le contraire à travers deux projets qu’elle a mis en œuvre ces dernières années. A la clé un cycle d’innovation accéléré et des réponses plus précises aux demandes du marché. Décryptage en forme de chemin (de fer) critique.

 

Selon Rémi Berthoux, Directeur des systèmes d’information de la branche infrastructure de la SNCF, le Directeur informatique du futur sera (ou devra être…) schizophrène. D’une part, il devra mener des projets d’agilité et de transformation numérique dans un mode qui soit le plus réactif possible. D’autre part, il devra continuer de « tenir la barre », c’est-à-dire de garantir les fondamentaux informatiques de l’entreprise : sécurité, disponibilité, industrialisation, qualité de service ; sur un mode moins immédiat mais à plus long terme.

 

Une gestion de projets Agile

Côté agilité, la SNCF n’est pas restée bloquée au passage à niveau. En 2009, elle a développé une application mobile d’aide à la conduite destinée à ses  agents de conduite (une sorte de GPS ferroviaire pour 16 000 utilisateurs). Si le choix de la méthode Agile a été réalisé « timidement », celle-ci répondait le mieux aux objectifs du projet, principalement du fait de sa complexité et de délais très ambitieux. Au-delà des principes de management d’Agile (pas de chef de projet traditionnel, mais un « Scrum Master »), la SCNF a également mis en pratique les démarches Scrum et Pair Programming (ou programmation en binôme).  Le projet, mené par une équipe de 15 développeurs (dont 70% n’avaient jamais travaillé sur des projets de mobilité et 40% de développeurs juniors), et intégrant pas moins de 5 systèmes d’information, a été finalisé dans les délais (8 mois), avec des itérations ne dépassant pas 3 semaines (et avec une démonstration faite au client à chaque fin d’itération) et une mêlée quotidienne.


Plus récemment, Voyages-SNCF, la filiale de la SNCF spécialisée dans la vente de voyages en ligne, s’est lancé dans un vaste programme d’industrialisation de ses processus informatiques, là encore avec Agile à la baguette. L’objectif principal du programme est d’accélérer le cycle de l’innovation : « déployer des projets à la fois innovants et complexes en un minimum de temps ». Premier projet lancé dans le cadre de cette refonte des pratiques informatiques de Voyages-SNCF, une application de gestion d’itinéraires a été développée deux fois plus rapidement que si elle avait été conçue via des méthodes traditionnelles. Devant le succès de ce projet, un second projet (« La carte des bons plans ») a été lancé dans la foulée : un service proposant des destinations en fonction d’un prix donné. Et Voyages-SNCF d’annoncer généraliser la démarche Agile à l’ensemble de ses projets.

 

Lire les articles :

premier projet  

et deuxième projet 

 

En complément :

un article sur l’éventuelle pénurie de compétences Agile aux Etats-Unis

et un peu de pédagogie sur Agile 

 

A lire sur MyProjectCafe :

« Impact écologique d’un projet : une expérience concrète »  

et « Les Grands Projets Ferroviaires du Sud-Ouest » 

 

© Nikokvfrmoto - Fotolia.com

Votre notation : Aucun Moyenne : 4.4 (7 votes)