Du PMO au BSP : des managers de projets de plus en plus stratégiques

Avec des conditions économiques fluctuantes, des clients chaque jour plus exigeants, une mondialisation qui exacerbe la concurrence et des technologies qui accélèrent sans cesse les échanges, les entreprises évoluent dans un environnement toujours plus complexe où l’incertitude et le changement permanent caractérisent leur quotidien. Si le rôle des dirigeants d’entreprise est d’initier des projets, ils peuvent compter sur les chefs de projets pour les mettre en œuvre. Mais la réussite de l’entreprise dans son ensemble dépend de la capacité de ces derniers à revêtir un rôle de plus en plus stratégique.

 

L’environnement économique actuel est caractérisé par une complexité sans cesse accrue. Si la crise économique touche depuis plus de 5 ans les économies occidentales, la mondialisation la renforce avec la montée en puissance d’une nouvelle concurrence. Parallèlement, les clients sont de mieux en mieux informés et donc de plus en plus exigeants, et les technologies de l’information apportent un niveau supplémentaire de complexité. Bien qu’ils soient conscients de ces évolutions, les dirigeants d’entreprise éprouvent de plus en plus de difficultés à mener des programmes stratégiques. Certains commentateurs pointent ici un problème de management, d’autres concluent plutôt à un problème d’engagement des managers, ce qui est sensiblement différent.

 

Evolution stratégique du rôle du PMO

La vocation du PMO (Project Management Office ou Bureau de management de projets) est de mener à bien les projets initiés ou validés par la direction. Il peut également contribuer aux programmes stratégiques, mais son rôle doit en conséquence évoluer vers une réflexion plus… stratégique. The Boston Consulting Group a récemment consacré un dossier entier à l’évolution stratégique du rôle du PMO, reposant sur plusieurs études, notamment de Forrester ou du PMI. Selon le groupe d’analystes, cette évolution doit tendre vers une hiérarchisation des priorités de l’entreprise, une simplification des processus, une gestion dynamique des ressources et des compétences, et la promotion d’une culture de changement dans l’ensemble de l’organisation.

 

Le rôle du PMO évolue ainsi vers le support des initiatives stratégiques des entreprises, via l’élaboration d’un mode de fonctionnement avec le reste de l’entreprise et surtout le management, assimilable à un partenariat, où la communication et la collaboration conditionnent la réussite des projets. Le PMO a ainsi pour vocation de susciter un véritable engagement de la part des dirigeants, tout en leur fournissant les informations dont ils ont besoin pour arbitrer les priorités. En d’autres termes c’est la transformation du PMO en BSP (Bureau stratégique des projets).

 

Lire l’article (en anglais et sur inscription gratuite)

 

En complément :
le coup de gueule d’un expert

et une bonne synthèse sur le rôle du PMO.

 

A lire sur MyProjectCafe :
« Interview : Bernard Burtin, PMO chez Transgene » 
et « Des chefs de projets inutiles ? »

 

© Minerva Studio - Fotolia.com

Votre notation : Aucun Moyenne : 4.2 (5 votes)