Le tout numérique place l’entreprise face à de nouveaux risques

Avec la numérisation intégrale des activités de l’entreprise naissent une foule de nouvelles opportunités. Gros projets informatiques, réseaux sociaux, externalisation et analytique sont autant de domaines qui mobilisent aujourd’hui les chefs de projets. Mais au-delà des opportunités, ils doivent surtout s’attacher à en mesurer les risques, au risque de s’embarquer dans un projet perdu d’avance.
Si l’informatique est apparue dans les entreprises à partir des années 50, la véritable informatisation de l’ensemble de leurs activités a été initiée dans les années 80 avec l’apparition de la micro-informatique et de l’ordinateur personnel ou PC. Cette numérisation intégrale est désormais aboutie. Fin 2010, on comptait environ 31 millions de PC en fonctionnement en France, soit un petit peu plus que le chiffre de la population active.
Aujourd’hui, les bénéfices offerts par l’informatique ne se discutent pas : gains de productivité, optimisation, communication, collaboration, etc. Mais ces nouvelles opportunités véhiculent également des défis que les chefs de projets ne peuvent pas ne pas prendre en compte.

 


Les chefs de projets face à de nouveaux risques

 

Selon cet article d’InternetActu, il en existe aujourd’hui quatre principaux : les grands projets informatiques (budget en moyenne dépassé de 27% et un projet sur 6 dépassant même le budget de 200%) ; les réseaux sociaux (90% des projets de mise en place de réseaux sociaux par les entreprises échouent) ; l’externalisation des messageries (si les messageries débordent, est-il raisonnable d’imaginer la mise en place de filtres humains ?) et l’analytique (transformer les données en connaissance, c’est bien, mais cela nécessite la mise en place d’une certaine dose de normalisation que peu d’entreprises veulent initier).
Chacun de ces défis recèle à la fois des opportunités et des risques qu’il convient de maîtriser avant même de penser à se lancer. L’expérience de certaines entreprises, en France et ailleurs, souhaitant remplacer les e-mails par des réseaux sociaux, symbolise parfaitement cet état de fait : avant de succomber à la mode, il est nécessaire  d’évaluer en amont les conséquences et l’impact du projet, puis de planifier avec soin l’ensemble des étapes pour parvenir à l’objectif. A défaut, vous risquez surtout de déboucher sur un bel éléphant blanc…

Lire l’article

En complément : une analyse des risques liés au numérique par le Cigref et une histoire de l’informatique de 1980 à nos jours

A lire sur MyProjectCafe : « L’expression du jour : "éléphant blanc" » et « Interview : Jean-Philippe Policieux, spécialiste des projets technologiques »

© Thibault Renard - Fotolia.com


Votre notation : Aucun Moyenne : 4.3 (11 votes)