Nippon ni mauvais

Les méthodes managériales japonaises ont longtemps été considérées comme des modèles par les entreprises du reste du monde. Si les travaux de William E. Deming sur l’amélioration continue ont été originellement mis en pratique avec succès par des entreprises japonaises pour démontrer les limites du Taylorisme, il semble qu’aujourd’hui le capitalisme nippon ait quelques peines à se réinventer, notamment face à la mondialisation. La fin d’un modèle très spécifique a-t-elle sonné ?

Lire la suite

Votre notation : Aucun Moyenne : 4.4 (11 votes)