Managers : et si vous vous faisiez noter ?

Et si, pour une fois, l’évaluation des compétences allait à rebours du sens habituel ? Et si, pour une fois, les managers se retrouvaient sous l’œil critique de leurs équipes ? C’est l’objet de la méthode d’évaluation à 360° originaire des Etats-Unis, pas toujours facile à digérer mais qui peut s’avérer riche d’enseignements.

Manager en campant sur ses positions est la meilleure manière d’aller dans le mur. Au contraire, se soumettre au regard critique de son équipe peut être un bon moyen de vérifier la validité de ses certitudes, et si besoin de faire évoluer ses méthodes de management. Bien sûr, si l’on considère qu’une bonne part des français a une mauvaise opinion de sa hiérarchie (36% de son dirigeant et 27% de son supérieur direct, d’après une étude internationale du cabinet RH BPI réalisée en partenariat avec l’institut de sondage BVA), l’exercice de l’évaluation à 360° comporte le risque d’être quelque peu désagréable. Mais elle ne doit surtout pas être considérée comme une sanction ; elle a au contraire pour objectif très constructif de « remettre au cœur de l’entreprise la notion de responsabilité » comme l’explique William Porret, directeur associé d’Enora Consulting. D’un côté les équipes sont responsabilisées et entendues au sein de cette démarche, et de l’autre les managers le sont également puisqu’appelés à répondre de façon concrète aux interpellations éventuellement exprimées. Le tout dans un intéressant esprit participatif.

Concrètement, une telle évaluation passe toujours mieux si elle est menée par un tiers indépendant et neutre, tel un cabinet d’expertise extérieur à l’entreprise. Celui-ci détermine d’abord à quels collaborateurs (4 ou 5 collègues et subordonnés environ) soumettre des questionnaires, de façon non anonyme. C’est ensuite un coach qui transmet au manager concerné les résultats obtenus, et l’accompagne afin d’analyser à la fois les points positifs et les potentiels d’amélioration mis en lumière par les réponses. En dernier lieu, les collaborateurs interrogés, le manager et le coach se réunissent pour une restitution globale des résultats : l’occasion pour le manager et son équipe d’ouvrir la communication sur les points nécessaires et d’élaborer ensemble un plan d’actions pour optimiser leurs process de travail. Bref, que du positif !


Lire l’article


En complément
Méthode 360° : comment être un bon pilote ?


A lire sur My Project Café
Slow management : et si on prenait le temps ?
Contrôleur de gestion et manager de projets : l’impossible rencontre ?

Des questions pour mobiliser votre équipe
Pour gérer un projet efficacement, une image vaut mieux que des mots !


© kotoyamagami - Fotolia.com

Votre notation : Aucun Moyenne : 4.1 (10 votes)