Gestion du changement : les pièges à éviter

Le monde économique moderne est caractérisé par un changement quasi permanent. Pour y répondre, de nouvelles méthodologies de gestion de projets ont vu le jour, parmi lesquelles figure notamment Agile, qui vise à accélérer les cycles de développement en replaçant le client au centre du projet. Mais la mise en œuvre d’Agile implique également une profonde évolution des pratiques de l’entreprise et donc un accompagnement au changement… Bref, comment réussir cet accompagnement, ou tout au moins ne pas le rater ?

On connaît le célèbre aphorisme attribué à Bouddha : « Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement », ce à quoi Francis Blanche, célèbre chef de projets humoristiques, a répondu : « Face au monde qui change, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement », preuve que l’humoriste – en son temps, plus jeune bachelier de France (à 14 ans !) – jetait un regard lucide sur la vie de l’entreprise qu’il aura finalement peu connu.

 

Qui dit gestion de projets, dit gestion du changement. Et qui dit « changement » court le risque de faire fuir tous ceux qui l’entendent prononcer ce mot. Le changement fait peur. Comme l’expliquaient dans nos colonnes Julien Goby et Gaspard Michelin de « Wild is the Game » : « N’oubliez jamais que la fuite était dans nos gènes avant même que nous devenions des homo sapiens. C’est ce reflexe instinctif de fuite qui sous-tend beaucoup d’attitude néfastes à l’égard du changement ou du défi : hésitation, attentisme, déresponsabilisation de soi, accusation des autres, etc.  Mais si lutter contre ces attitudes est illusoire, porter un jugement moral est inutile ».

 

Alors, plutôt que de graver dans le marbre d’éventuelles bonnes pratiques de gestion du changement, qui risquent de devoir évoluer un jour ou l’autre (le changement concerne même la gestion du changement !), l’auteur de l’article que nous vous proposons aujourd’hui a choisi de lister les 10 conseils qui vous aideront à échouer dans vos projets de conduite du changement. Quoiqu’ironique, cette figure de style appelée « antiphrase » en littérature, vous aidera à repérer les erreurs rédhibitoires : absence de priorité, changement d’objectif, ne pas déléguer, ne pas mesurer l’avancement du projet, etc.

 

Lire l’article

 

En complément :
un article sur la conduite du changement dans les projets informatiques

et un ouvrage récent sur le sujet .

 

A lire sur MyProjectCafe : 
« Wild is the Game : pour un travail collaboratif sur-mesure »

et « Gestion du changement : quelle approche pour fédérer les équipes ? »

 

© alphaspirit - Fotolia.com

Votre notation : Aucun Moyenne : 4.4 (9 votes)