L’essentiel de la gestion de projets : Composer, gérer et animer le Comité de pilotage

Le Comité de pilotage est une structure transverse dont l’objectif est d’organiser le suivi du projet. Comment le composer ? Quelles sont ses attributions ? A-t-il vraiment une utilité ? Des réponses et des conseils.

Chaque projet d’entreprise met en présence des ressources issues de métiers, de départements, voire d’entreprises différentes. Un Comité de pilotage doit être nommé pour formaliser ses objectifs, suivre son avancée et rendre régulièrement des arbitrages.

Pour qu’il soit efficace, le Comité de pilotage doit être représentatif des acteurs en présence : maîtrise d’ouvrage (le « sponsor ») et maîtrise d’œuvre (le chef de projet et son équipe),  et représentants des différents départements concernés par le projet et éventuellement des partenaires externes. La maîtrise d’ouvrage se voit généralement confier la présidence du « Copil », alors que la maîtrise d’œuvre est chargée de l’organisation et de l’animation des réunions.

Il a pour principale attribution la fixation des objectifs, des délais et du budget du projet. Chargé de dresser les grandes lignes de la planification du projet (qui seront affinées par la maîtrise d’œuvre), il interviendra postérieurement pour prendre des décisions et arbitrer d’éventuels conflits (dépassement du budget ou des délais, modification du périmètre initial, recours à l’externalisation, etc.).  Parallèlement, il a pour mission d’évaluer les propositions de la maîtrise d’œuvre et de fixer les orientations stratégiques du projet. De plus, il peut également intervenir pour régler d’autres problématiques, par exemple de qualité ou de disponibilité des ressources. Véritable lien entre le Directeur de projet et la direction de l’entreprise, il doit accompagner la maîtrise d’œuvre dans les principales décisions opérationnelles tout en lui donnant les moyens pour parvenir aux objectifs, clarifier les orientations stratégiques de la direction et définir les indicateurs de suivi de l’avancée du projet.

Dans le cadre de grands projets ou de missions très complexes, le Comité de pilotage peut être scindé en deux sous-comités : l’un prenant en charge les aspects opérationnels et l’autre les aspects stratégiques.

Lire l’article

En complément : un exemple concret issu de l’Agence nationale de la recherche et les limites du Comité de pilotage.

 

Crédit photo : © scusi - Fotolia.com

Votre notation : Aucun Moyenne : 3.7 (11 votes)