Au-delà des compétences : les qualités humaines

Qu’est-ce qu’un bon  chef de projet ? On répond généralement à cette question en invoquant ses compétences en matière de management (gestion de l’équipe) et de gestion des ressources (budget et capital humain), ainsi que ses connaissances métiers ou techniques. Certes, ces qualités professionnelles sont aujourd’hui indispensables à tout responsable de projet. Mais ce n’est pas tout. Le chef de projet idéal doit également compter sur d’autres talents. Voyage d’études au Québec.
La gestion de projet repose inexorablement sur le triptyque gestion des ressources, gestion budgétaire et gestion du planning, le tout à la poursuite d’objectifs bien définis. Les Universités et autres centres de formation ont axé depuis longtemps leurs cursus sur cette Sainte Trinité. En conséquence, les chefs de projet doivent faire preuve d’un sens aigu de la négociation et de la communication, tout en valorisant l’intervention de chaque membre du projet dans un reporting détaillé.


Le chef de projets idéal possède aussi de nombreuses qualités humaines

Mais ces capacités de gestionnaires ne suffisent pas, selon Robert Baril, un expert québécois de la planification stratégique et opérationnelle qui livre son point de vue dans la dernière édition de « La Cible », la lettre d’information de l’Association Francophone du Management de Projets. En effet, le bon Chef de projet doit afficher également quelques qualités humaines, telles que la compétence émotionnelle (la capacité à identifier ses propres sentiments et émotions : conscience de soi, mais également conscience d’autrui, avec comme corollaire gestion de soi et gestion des relations). Si traditionnellement, ces qualités humaines sont généralement passées sous silence, c’est qu’elles seraient « naturellement associées au métier de chef de projet » et qu’elles « ne peuvent être acquises lors de sessions de formation traditionnelles ». 

Pourtant, Robert Baril considère que ce type de paradigmes, bien ancré à la fois dans l’esprit des responsables hiérarchiques et des chefs de projets eux-mêmes,  est dépassé. Il propose ainsi une nouvelle catégorisation des compétences des chefs de projets (compétences émotionnelles, intellectuelles et managériales) plus complète, tout en listant les qualités qui lui paraissent indispensables : communication, écoute, perception objective de soi, empathie et maîtrise de soi.

Lire l’article

En complément : un article sur le rôle crucial de l’empathie dans le management et le point de vue contraire d’un expert des RH

A lire sur MyProjectCafe : « Le management par la bienveillance » et « La vie au bureau, ou mieux connaitre vos équipes »

Votre notation : Aucun Moyenne : 3.9 (9 votes)