Convaincre sa hiérarchie des bienfaits d’Agile

Comment convaincre son DSI non seulement d’adopter Agile, mais également de généraliser la méthode à l’ensemble des activités de R&D ? A l’heure où le client est roi et où sa satisfaction passe avant tout, cela ne doit pas être trop compliqué. Quelques clés pour y parvenir.

La première erreur à éviter absolument consiste à chercher à remettre en cause l’ensemble des pratiques de l’entreprise, en un bloc. Selon l’auteur de cet article, il convient au contraire de démarrer sur des projets mineurs, afin de prendre le temps de s’approprier la méthode, avant de généraliser progressivement son emploi. L’auteur fait appel à une analogie très parlante : c’est un peu comme si vous décidiez de courir demain un marathon, sans préparation.

« Vendre » Agile a sa direction se révèle un exercice compliqué du fait que cet ensemble de bonnes pratiques méthodologiques a été conçu pour être adapté facilement à toute situation. Il n’existe donc pas de « modèles » figés que l’on peut recommander pour toute situation. Et comme l’explique l’auteur, répondre systématiquement « cela dépend » à toute interrogation entretient un flou peu apprécié des décideurs.

Cet article propose une méthodologie en 4 points qui vous aidera à « évangéliser » en interne : sensibiliser progressivement la direction, réduire les ambitions de départ, sélectionner attentivement l’équipe de développement et… recommencer.

Lire l’article (en anglais)

En complément : un fichier power point synthétisant les principaux bénéfices d’Agile

A lire sur MyProjectCafe : « Euro Foot 2012 : Agile pour éviter le fiasco » et « Scrum et Agile en pratique ».

 

Crédit Photo : © Steve Kay - Fotolia.com

Votre notation : Aucun Moyenne : 3.9 (8 votes)