Le conflit : source de productivité

A l’heure où la collaboration, le dialogue et la communication sont érigés en valeurs indispensables au développement de l’entreprise, quelques voix s’élèvent, dont celle de Margareth Heffernan, pour louer les bénéfices des conflits et des désaccords. En résumé : une équipe composée de membres qui se ressemblent sera moins productive qu’une équipe composée de membres qui s’opposent. Décryptage avec gants de boxe.
Margareth Effernan a beau être texanne, elle n’aime pas les chapeaux de cow-boys. En réalité, elle n’aime pas les idées reçues en général, c’est-à-dire ces « aveuglements volontaires » qui nous détournent de l’efficacité. Ancienne  productrice Radio à la BBC, elle est également l’auteur de plusieurs ouvrages qui visent à abattre nombre de clichés (« Willful Blindness » et « The Naked Truth »). Après avoir produit de nombreux documentaires (Révolution française, condition de la femme, …) et des vidéos musicales, elle est retournée aux Etats-Unis pour se lancer dans le business de l’Internet. De ces nombreuses expériences, elle a tiré une foule d’enseignements qui vont bien souvent à rebours de la pensée traditionnelle.

 

L’opposition plutôt que la recherche du compromis

Dans son ouvrage « Willfull Blindess » (aveuglement volontaire), elle développe une théorie originale expliquant que les principaux dangers et menaces auxquels nous sommes confrontés sont ceux que nous nous cachons volontairement. Elle détaille les mécanismes psychologiques qui nous poussent à l’aveuglement, en appelant à la rescousse certains événements historiques comme la montée du nazisme en Allemagne ou plus récemment sur l’Affaire Madoff. Et elle donne quelques clés qui nous permettront de recouvrer la vue.

Par exemple, à l’opposé des théories traditionnelle, elle démontre pourquoi et comment une équipe composée de membres qui s’opposent a toutes les chances d’être plus efficace qu’une équipe dont les membres se ressemblent, ou tout au moins qui cherchent à être d’accords pour éviter tout conflit. Car selon Margareth Effernan, le conflit est constructif et de la confrontation des idées naissent le plus souvent les meilleures idées.

Lire l’article

En complément : un article sur les différences culturelles dans le traitement des désaccords et un autre sur le « management par la liberté ».

A lire sur MyProjectCafe : « Gérer les conflits dans les équipes projet » et « Managers : et si vous vous faisiez noter ? »

© tribalium81 - Fotolia.com

Votre notation : Aucun Moyenne : 4.2 (9 votes)