Des communautés de managers

L’irruption des réseaux sociaux et plus généralement de « pratiques en réseau » dans nos quotidiens professionnels bouleversent non seulement la communication entre les différents métiers de l’entreprise, mais également les pratiques managériales. Le « peer to peer » remplace de plus en plus souvent les approches « top-down ». La création de communauté de managers relève de cette nouvelle dynamique et aboutit à plus d’engagement, de productivité et d’innovation.

Avec les réseaux sociaux, tout le monde peut parler avec tout le monde, dans les limites bien sûr d’un système de « relations choisies ». C’est le règne nouveau de la « communication sociale horizontale » et du « partage communautaire », impulsé par la multiplication des réseaux sociaux d’entreprise et par la volonté d’abattre des barrières organisationnelles pour susciter l’innovation  (ce que l’on appelle également « mode projet »).

 

Des communautés pour tout partager

Mais ce mouvement communautaire n’est pas systématiquement transverse et touche également différentes catégories d’employés. Parmi elles, celle des managers qui pouvaient parfois se sentir bien seuls auparavant face à des situations inédites ou complexes. D’où l’idée de créer des communautés de managers, permettant de partager leurs expériences ou leurs préoccupations, sur la base d’un principe simple : le collectif au service de l’individu (ou : on est toujours plus forts quand on est plusieurs). La création de communautés répond à quatre besoins principaux, décrits dans cet article : besoins d’appartenance, organisationnels (« transversalisation »), de partage et émotionnels. Elle offre au final d’importants bénéfices, en termes d’engagement, de productivité et d’efficacité.

 

A l’heure où les réseaux deviennent le centre de toute pratique sociale, la création de communautés semble être incontournable pour l’entreprise, au risque de voir se développer des communautés « non-officielles » qu’elle ne pourrait plus contrôler. Centrées autour d’un projet uniques ou d’une multitude de projets, les communautés forment bien une nouvelle forme d’organisation qui émerge aujourd’hui.

 

Lire l’article

 

En complément :

une réflexion de Dominique Turcq sur le même sujet 
et un article sur les pièges de la gestion de communautés 

 

A lire sur MyProjectCafe :

« "Mode projet" : au-delà de la mode… »

« Grand groupe recherche agilité façon start-up »

 

© Jakub Jirsák - Fotolia.com

Votre notation : Aucun Moyenne : 4.2 (11 votes)