L’analyse prédictive au secours de la gestion de projets

Encore un quart des projets n’aboutissent jamais ; seulement un tiers atteignent leur objectif et 71% sont livrés en retard. Tels sont les constats sans concession de Deloitte, qui l’ont encouragé à créer une base de données visant à évaluer les risques et analyser les chances de succès d’un projet. Prévoir les risques augmenterait-il la réussite des projets ?

Selon Deloitte, seulement 37% des projets sont finalisés dans les délais et en respectant le budget initial. De plus, 21% des projets sont abandonnés avant leur livraison, 46% ont consommé plus de ressources budgétaires que celles fixées au démarrage, et 71% ont dépassé les délais. Un constat qui rejoint les conclusions du dernier baromètre Sciforma publiés en mars 2012. A l’origine des retards, Deloitte pointe plusieurs causes - mauvaise définition des exigences, mauvais accès aux ressources, priorités mal définies, pressions de la direction, … - tout en remarquant que ces causes ne sont identifiées qu’après coup, c’est-à-dire lorsqu’il est trop tard.

Pour répondre à ces dérives, Deloitte a créé une base de données dont le principal objectif est d’aider les entreprises à prévoir les risques de leurs projets. Cette base de données d’analytique prévisionnelle de projets contient de nombreuses informations détaillées sur des milliers de projets, classés par type de projet, par complexité, par approche de gestion et par résultats. Elle permet donc d’analyser objectivement chaque projet – caractéristiques, organisation et complexité – en le comparant avec les informations de la base de données ; et de mettre en relief les zones d’amélioration.

Deloitte a analysé en profondeur les facteurs de réussite et d’échec des projets et a confirmé que la réussite des projets dépend en grande partie de leur complexité : plus le projet est complexe, moins il a de chances de réussir, si l’organisation n’est pas adaptée (compétences spécifiques et contrôle). Le cabinet de conseil a tiré de cette analyse une méthodologie en cinq phases visant à évaluer les compétences de l’équipe projet ainsi que la maturité de l’entreprise en matière de gestion de projets, tout en maîtrisant les risques.

Lire l’article

Télécharger le rapport de Deloitte

En complément : les résultats d’une étude analysant les taux d’échec et de réussite des projets

A lire sur MyProjectCafe : « Sortir du tunnel » et « PERT : une représentation logique pour gagner en efficacité ».

 

Crédit photo : © mr.markin - Fotolia.com

Votre notation : Aucun Moyenne : 4.2 (9 votes)