Accroche-toi à l’humour, je retire le chef

S’il est le propre de l’homme, le rire semble être totalement incompatible avec le monde de l’entreprise. Pourtant, 84% des DRH considèrent que les salariés ayant le sens de l’humour font mieux leur travail. Existe-t-il une place dans l’entreprise pour l’humour ? Réponse sous forme de fiche de lecture.

« La seule défense contre l’absurde est l’humour ». Placée en exergue du livre de David Autissier et Elodie Arneguy, cette phrase de Primo Levi – dont l’œuvre n’est pas à première vue caractérisée fondamentalement par le rire puisque l’auteur restera à jamais celui qui aura décrit les horreurs des camps de concentration, dans l’Allemagne du Troisième Reich – résume à elle seule tout l’enjeu de l’humour dans notre société. Beaumarchais écrivant de son côté : « Je me presse de rire de tout de peur d'être obligé d'en pleurer ».

Publié en 2012 par Eyrolles, « Le petit traité de l’humour au travail » de David Autissier et Elodie Arneguy, part du principe que coexisteraient dans nos vies deux mondes distincts, séparés par des frontières réputées infranchissables : le monde du travail – caractérisé avant tout par le « sérieux » des activités qu’on y mène – et la vie personnelle, où l’humour et le rire tiendraient le rôle d’échappatoire et pourraient enfin s’exprimer librement. Pourtant, selon les auteurs, la vie au travail peut être drôle et chaque salarié peut participer à l’humour d’une manière qui lui est propre. Si l’humour ne se décrète pas, la plupart des êtres humains en ont besoin et plusieurs enquêtes ont prouvé qu’une bonne ambiance au travail est synonyme de productivité.

Ainsi, selon une enquête américaine citée par les auteurs : 97% des chefs d’entreprise affirment que l’humour est utile au business et même 60% considèrent qu’il est indispensable pour faire du business. Toutefois, la propre enquête des auteurs dévoile que 63% des salariés français pensent que l’humour n’est pas « suffisamment mobilisé au travail », alors qu’il représente un facteur de bien-être pour 92% des personnes interrogées.

En résumé, cet ouvrage explique que l’humour est un moyen de productivité à prendre au sérieux par les entreprises. Si la plupart des philosophes – Aristote, Platon, Kant, Bergson et Freud – se sont intéressés à l’humour et à son rôle dans notre société, les chefs d’entreprise doivent prendre conscience qu’il est un élément constitutif de notre « être social », en même temps qu’un « moyen de répondre aux difficultés du quotidien, aux événements angoissants ».

Ecouter le reportage de France Info

En complément : une fiche de lecture de l’ouvrage et découvrez son premier chapitre sur le site de l’éditeur.

A lire sur MyProjectCafe : « Le Rap de la gestion de projet » et « Le management par la bienveillance ».

 

Crédit photo :© Julia Northern - Fotolia.com

Votre notation : Aucun Moyenne : 4.2 (10 votes)