Les 34 projets et chefs de projets de la « Nouvelle France industrielle »

Le Président de la République a présenté en septembre 2013 les priorités industrielles de la nation. 34 projets ou « plans de reconquête » ont été imaginés, sur la base d’une analyse approfondie réalisée par le Conseil National de l’Industrie en collaboration avec McKinsey. Des énergies renouvelables aux Big Data, des  TGV du futur aux usines du futur, présentation des 34 projets et chefs de projets qui façonneront la France industrielle dans les années qui viennent.

Le Conseil National de l’Industrie (CNI), présidé par le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault, a pour vocation « d’éclairer les pouvoirs publics sur la situation industrielle en France ». Créé en 2013 par le Ministre du Redressement Productif, l’une des premières missions de ce « Parlement de l’industrie » a consisté à dresser une image claire de la situation industrielle en France. Plus de 1500 personnes issues d’horizon divers - Industriels, organisations professionnelles et organisations syndicales, experts et personnes qualifiées, responsables administratifs, etc. – ont participé à des groupes de travail afin « d’identifier les principaux enjeux de chaque filière et élaborer une feuille de route précise sur les actions à mener dans tous les domaines, performance industrielle, nouvelles activités, évolution des compétences, amélioration des relations grandes entreprises et PME, développement des exportations, diffusion de l’innovation… ». Ses principales conclusions ont été présentées par le Président de la République en septembre 2013 qui a en outre fixé les priorités en termes de développement. 

 

34 directeurs de projets issus du monde industriel et économique

 

34 projets ont ainsi été retenus, sur la base de trois critères principaux : les perspectives de croissance du marché ciblé, l’utilisation de technologies maîtrisées par la France et permettant d’améliorer l’offre industrielle, et la présence d’une industrie déjà enracinée en France ou d’un écosystème favorable (un système universitaire en place, des entreprises déjà actives, etc.). Ce travail a été mené à bien par la Direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services (DGCIS), en collaboration avec McKinsey, les pôles de compétitivité et les 13 Comités stratégiques de filière du CNI. Ces 34 projets de « reconquête » ébauchent la société industrielle française de demain. Ils couvrent des domaines aussi divers que les nouvelles technologies (Big Data, Cloud, hôpital numérique, e-éducation, objets connectés, réalité augmentée, cybersécurité, etc.), le respect de l’environnement (énergies renouvelables, ballons dirigeables, avions électriques, navires écologiques, etc.), ou l’industrie du futur (l’usine du futur, souveraineté télécoms, etc.).

 

34 directeurs de projets, issus en grande majorité du monde industriel et économique, ont été nommés à la tête de chacun de ces projets. De Bernard Charlès, Président de Dassault Systems à Patrick Pailloux, Directeur général de l’ANSSI, et de Thierry Breton, Président Directeur Général d’Atos à François Bourdoncle, PDG d’Exalead et François Hermelin, PDG de Capgemin, ils auront pour mission de fixer les objectifs de leur projet, d’en évaluer les risques, de choisir les outils et de définir les modes de financement, ainsi que les partenariats à conclure. Ils se réuniront chaque semaine pour faire le point sur l’avancement de leur projet en présence de représentants de l’Etat et les associations professionnelles concernées.

 

Lire l’article

 

En complément :
le détail des projets en images
et un article sur d’autres efforts du gouvernement en faveur de l’innovation

 

A lire sur MyProjectCafe :
« La révolution Twingo »
et « Fiche de lecture : "Le gène de l’innovateur" »

 

© buchachon - Fotolia.com

Votre notation : Aucun Moyenne : 4.4 (7 votes)